Principal

Athérome

Comment traiter la dermatite atopique, séborrhéique ou allergique chez le nourrisson?

Les pédiatres notent que la plainte la plus courante des jeunes parents est l’anxiété liée à l’apparition d’éruptions obscures sur la peau du bébé. Ce symptôme peut être trivial ou indiquer une maladie allergique assez grave. La tâche du médecin consiste à établir le diagnostic correct et à prescrire un traitement rapide.

La peau d'un nourrisson est tendre et mince, presque stérile. Le système immunitaire du bébé n’est pas encore complètement formé et, contrairement aux adultes, il réagit brusquement aux stimuli les plus insignifiants. Pour que le développement de l'immunité de la peau prenne du temps, c'est cette période qui est lourde pour le bébé avec l'apparition d'une dermatite.

Pourquoi les bébés contractent-ils une dermatite?

La dermatite est connue pour être une lésion inflammatoire de la peau qui se développe sous l’influence de divers facteurs externes et internes. La dermatite chez les nouveau-nés se manifeste par de violentes éruptions cutanées, des rougeurs, une inflammation et un gonflement de la peau et provoque une gêne grave pour le bébé.

Des éruptions cutanées peuvent apparaître sur le visage, le corps, les bras et les jambes d'un enfant. Les parents doivent identifier et éliminer le facteur provoquant à temps, faute de quoi l'évolution de la maladie pourrait être compliquée par l'ajout d'une infection secondaire. Quelles causes peuvent causer une maladie?

  • Prédisposition génétique (si les parents souffrent de problèmes de peau, le risque de maladie du bébé augmente considérablement).
  • Défavorable pendant la grossesse, accouchement difficile.
  • Infections virales chez le bébé ou la mère pendant la grossesse.
  • Traitement d'un enfant avec des médicaments dans les premières semaines de vie ou prise de médicaments par la mère pendant la grossesse et l'allaitement.
  • Dysbactériose et maladies intestinales chez un bébé.
  • Respect insuffisant des règles d'hygiène lors de la prise en charge d'un enfant.
  • Alimentation artificielle, erreurs nutritionnelles, introduction précoce d'aliments complémentaires.

Des symptômes de dermatite peuvent apparaître à la suite de l’utilisation de détergents qui ne sont pas destinés à la puériculture (savon, shampoing, lessive en poudre). Pour les procédures hygiéniques et le lavage des vêtements, vous devez utiliser uniquement des marques spéciales pour enfants hypoallergéniques.

Une couche, une taille incorrecte, ou une température et une humidité trop élevées dans la pièce peuvent être un facteur provocant. Pour éliminer les allergènes et les irritants possibles, les pédiatres recommandent un nettoyage quotidien au mouillé dans la pièce, en retirant les fleurs de la pièce et en repassant bien les couches et les vêtements du bébé au fer à repasser.

Types de dermatite chez les nourrissons

En pédiatrie, il existe plusieurs types principaux de dermatite chez les nourrissons.

  • Contact
  • Séborrhéique
  • Couche de bébé
  • Atopique (allergique)

Chacune d'elles a ses propres causes, caractéristiques du cours et se distingue par une approche différente du traitement. Considérez chaque type de dermatite néonatale plus en détail.

La dermatite de contact chez les nourrissons se caractérise par des lésions cutanées dans la zone de contact direct avec un irritant. La cause de l'inflammation de la peau et l'apparition d'éruptions cutanées peuvent être des coutures grossières sur les vêtements, les attaches métalliques, les boutons. C'est la forme la plus bénigne de dermatite, qui ne nécessite pas de traitement spécial.

La dermatite séborrhéique chez les nourrissons se manifeste par une inflammation de la peau sur la tête. En outre, il peut affecter le cou, les oreilles et les plis sous les aisselles. Une caractéristique de cette forme de dermatite est la formation de croûtes jaunes sur la peau. Dans certains cas, la formation de croûtes (croûtes) s'accompagne de démangeaisons, perturbant le bébé. En l'absence de traitement rapide, il existe un risque d'infection bactérienne secondaire.

La dermatite des couches chez les nourrissons se caractérise par une inflammation de la peau dans la région des fesses, des plis inguinaux, dans le bas de l'abdomen. La cause de cette forme de dermatite sont des erreurs dans les soins aux enfants. Des éruptions cutanées apparaissent en raison d'une irritation prolongée de l'urine et des masses fécales sur la peau du bébé ou du frottement de la peau avec une couche mal choisie.

Une cause fréquente est la présence à long terme d'un enfant dans une couche, alors que la peau du bébé reste longtemps dans un environnement humide, ce qui entraîne l'apparition d'une éruption cutanée et une inflammation. La peau devient rouge et hypersensible, les éruptions cutanées démangent et gênent le bébé. En rejoignant une infection bactérienne apparaissent des pustules et une odeur désagréable.

La dermatite atopique chez les nourrissons est considérée comme la dermatose pédiatrique chronique la plus courante. Dans la plupart des cas, cette forme de la maladie apparaît chez les bébés dans les premières semaines de vie et se caractérise par une inflammation et une violation de l'intégrité de la couche supérieure de l'épiderme. La dermatite atopique (eczéma infantile) se manifeste par des éruptions cutanées, des rougeurs, une sécheresse et une desquamation de la peau sur les joues et les fesses d'un enfant. Les symptômes peuvent évoluer et, dans certains cas, les lésions peuvent devenir étendues.

Une cause fréquente de dermatite atopique est un facteur génétique. La maladie est transmise au bébé par des proches parents souffrant d'affections cutanées. En outre, les principaux responsables du développement de la dermatite sont toutes sortes d'allergènes: aliments, produits ménagers, bactéries, champignons, épidermiques.

Les allergènes alimentaires importants comprennent le lait, les agrumes, le miel, les œufs et les arachides. Les parents doivent en tenir compte et, dès l'apparition des symptômes de la dermatite atopique, éliminer tout d'abord ces produits du régime alimentaire du bébé.

Parmi les facteurs gênants, on peut citer les produits chimiques ménagers (poudres, produits de rinçage, savons), les produits cosmétiques destinés aux enfants. Les manifestations de dermatite peuvent provoquer des assainisseurs d’air, l’utilisation par la mère de parfum ou de déodorants. Une réaction allergique peut survenir à la poussière domestique, au pollen, aux poils d'animaux.

Dans certains cas, la cause de la maladie est une dysbactériose, une infection parasitaire (Giardia, vers), un dysfonctionnement du pancréas. Les symptômes de la dermatite atopique peuvent se manifester chez un enfant âgé de moins de 2 mois. Le pic de l'incidence se situe dans la période de 6 à 12 mois.

Aux premiers symptômes défavorables, les parents devraient demander l'aide d'un spécialiste, sinon la dermatite allergique chez les nourrissons pourrait s'aggraver et nécessiter un traitement grave et prolongé à l'avenir.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de la dermatite chez les nourrissons dépendent de la forme de la maladie. Ainsi, avec une dermatite de contact, des éruptions cutanées apparaissent soudainement, la peau devient rouge et enflammée. Souvent, des démangeaisons se produisent, formant des croûtes suintantes, dont l'élimination est compliquée par l'ajout d'une infection bactérienne. Mais les manifestations de dermatite disparaissent rapidement si vous éliminez le facteur irritant.

La dermatite séborrhéique est causée par un certain type de champignon pathogène, principalement localisé sur le cuir chevelu, et survient à 2-3 semaines de la vie d'un enfant. Sur la tête du bébé, des croûtes (croûtes graisseuses jaunâtres) se forment sous les cheveux. Leur apparence peut être accompagnée de démangeaisons. Si l’immunité du bébé est gravement affaiblie, la dermatite séborrhéique peut être accompagnée d’un malaise général et d’une diarrhée.

Les symptômes de la dermatite de la couche sont familiers à de nombreux jeunes parents. La peau de l'enfant devient enflammée et rougie dans la région de l'aine, des fesses et de la face interne des cuisses. Ces manifestations sont associées à des soins insuffisamment hygiéniques pour les enfants. La dermatite bénigne de la couche est accompagnée d'éruptions cutanées mineures, d'hyperémie et d'un gonflement de la peau.

En l'absence de soins appropriés, une éruption cutanée sous forme de bulles est ouverte, la peau commence à devenir humide et des érosions se forment. L'infection se propage à de nouvelles zones de la peau, il existe un risque de contracter une infection bactérienne secondaire, source de complications graves. La peau enflammée devient sensible, douloureuse, irritante et provoque une gêne grave. L'enfant devient agité, pleure, ne peut pas dormir pendant une longue période.

La dermatite atopique (allergique) se manifeste par une éruption cutanée abondante, qui est le plus souvent localisée sur les joues, les tempes, les coudes et les genoux, sur le corps et les fesses. La peau devient enflammée et rougie, sèche et démange constamment. Les démangeaisons peuvent être si graves que l'enfant se gratte constamment la peau. En raison du grattage des fissures et des blessures, la peau commence à se mouiller. Ensuite, les plaies se dessèchent et se recouvrent de croûtes grossières.

Le bébé devient agité et irritable, ne dort pas bien et est toujours méchant. La dermatite sur le visage des nourrissons est accompagnée d'une desquamation de la peau, de l'apparition de taches rouges, de démangeaisons. Le fait de peigner les zones touchées entraîne la propagation de la dermatite et se caractérise par l’introduction de bactéries pathogènes et le développement de complications.

En cas de dermatite, les parents devraient consulter un médecin dès que possible. Ils effectueront les études nécessaires pour clarifier le diagnostic et prescrire un traitement approprié.

Traitement

La réponse à la question de savoir comment et comment traiter la dermatite chez les nourrissons dépendra de la forme de la maladie, de la gravité de la maladie et de l'état général de l'enfant.

Le plus facile à traiter avec la dermatite de contact. Pour éliminer les symptômes, avec cette forme de la maladie, un traitement médical ne sera pas nécessaire. Les parents devraient identifier un facteur agaçant. Cela peut être des vêtements serrés, une peau délicate, des couches qui ne conviennent pas à la taille, des coutures brutes, des attaches métalliques ou des boutons en contact avec la peau d'un enfant. Lorsque l'irritant est éliminé, les symptômes de la dermatite de contact disparaissent.

La dermatite séborrhéique n’est pas difficile à guérir. Pour ce faire, vous devez brosser tous les jours les croûtes douces et les croûtes qui se forment sous vos cheveux, puis lavez-les avec un shampooing fongicide spécial Nizoral. Après avoir nettoyé les croûtes et lavé la tête du bébé, celle-ci est séchée avec une serviette douce et traitée avec des préparations spéciales (Bioderma, Friederm zinc).

Une autre façon courante d'éliminer les croûtes consiste à lubrifier le cuir chevelu bouilli et refroidi avec de l'huile végétale. Après le bain, la tête du bébé est traitée à l'huile et mise sur un bonnet chaud pour la nuit. Le matin, les croûtes ramollies sont peignées avec des dents fréquentes. Chez de nombreux nourrissons, la dermatite séborrhéique disparaît de 1,5 à 2 mois.

Le traitement de la dermatite de la couche doit commencer par le respect scrupuleux des mesures d’hygiène applicables aux soins des enfants. La peau de bébé doit toujours être propre et sèche. Lors du changement de couche, le bébé doit être lavé à l'eau tiède. La peau doit ensuite être humidifiée avec des lingettes douces et une crème hydratante, une huile hypoallergénique ou une poudre de bébé en poudre.

La nuit, il est préférable que le bébé porte une couche jetable, avec une couche spéciale absorbant l'humidité qui permet à la peau de rester sèche. Ne pas laisser l'érythème fessier. Pour ce faire, vous ne devez pas emballer votre bébé ni l'habiller trop chaud. Éliminer efficacement les symptômes des bains d'air dermatite. L'enfant est exposé et étendu sur une toile cirée recouverte d'une couche chaude, la température dans la pièce ne doit pas être inférieure à +25 ° C. Cette procédure peut être effectuée plusieurs fois par jour.

Pendant le traitement de la dermatite de la couche, la peau irritée et enflammée doit être nettoyée plusieurs fois par jour avec une solution de furatsilina ou de rivanol et lubrifiée avec des onguents D-Panthénol, Drapolen, Desitin.

  1. Drapolen a un effet antiseptique, protecteur et adoucissant sur la peau d'un enfant.
  2. Le D-Panthénol contient le principe actif dexpanthénol, qui stimule la récupération des cellules épithéliales et renforce les fonctions de protection de la peau.
  3. La pommade Desitin contient de l'oxyde de zinc dans sa composition, le médicament assèche les zones humides et a un effet antiseptique.

Le traitement le plus difficile de la dermatite atopique (allergique). L'ensemble des mesures prioritaires comprend l'identification de l'allergène, la restriction du contact du nourrisson avec les irritants possibles (poussière de maison, pollen de fleur, poils d'animaux), la sélection du mélange optimal lors de l'alimentation artificielle et l'ajustement du régime alimentaire de la mère qui allaite.

Un point important du traitement est l’élimination des foyers d’infection chronique, la normalisation du système digestif, le traitement de la dysbiose. Il est recommandé de prendre des antihistaminiques, soulageant les démangeaisons et soulageant les manifestations allergiques. La posologie et la durée d'admission sont déterminées par le médecin traitant.

Montre l'utilisation de sorbants, ils contribuent à l'élimination des toxines du corps. Des crèmes et des onguents anti-inflammatoires et hydratants à base d'ingrédients naturels donnent de bons résultats. Leur gamme est assez large, un spécialiste vous aidera à choisir le médicament le plus approprié. Dans les cas particulièrement difficiles, le médecin peut vous prescrire des stéroïdes. Ils doivent être utilisés avec prudence, pendant une courte période, car ils ont de nombreux effets secondaires graves.

Une attention particulière est accordée à l'alimentation de la mère qui allaite. Le régime alimentaire de maman pour la dermatite chez les nourrissons doit être basé sur des produits hypoallergéniques. Le lait entier et condensé, les œufs, les fruits de mer, le poisson, le chocolat, les agrumes sont exclus du menu. Soyez particulièrement vigilant avec les baies (fraises, framboises, fraises, argousier), les ananas et les melons.

Pendant l'allaitement, il n'est pas recommandé d'inclure les champignons, les aubergines et les tomates dans le menu. La consommation excessive de farine et de produits de confiserie, de café noir, de cacao et de miel doit être évitée. Les mères qui allaitent sont invitées à abandonner les cornichons, les viandes fumées, les sauces chaudes, les épices et les assaisonnements. Vous ne devriez pas manger de moutarde, mayonnaise, raifort, radis. Pour provoquer une réaction allergique, on peut utiliser des noix (en particulier des cacahuètes), des légumineuses, du poisson en conserve, du caviar.

Au cours de l'allaitement, les pédiatres recommandent aux mères les produits suivants:

  • Viande bouillie faible en gras (veau, poulet, lapin, dinde).
  • Légumes cuits à la vapeur ou à la vapeur (pommes de terre, chou, courgettes, brocolis).
  • Des soupes de céréales ou de légumes dans un bouillon faible en gras.
  • Une variété de céréales (sarrasin, flocons d'avoine, riz, orge).
  • Produits laitiers fermentés (yaourt, kéfir, ryazhenka, fromage cottage).
  • Pommes au four.
  • Bananes, pastèques.
  • Pain de blé, beignets, biscuits secs
  • Thé non sucré (vert, fruit), compotez leurs fruits secs.

Une nutrition adéquate associée à un traitement médicamenteux aidera à faire face aux symptômes de la dermatite et à prévenir d'éventuelles complications. Pour éviter les éruptions cutanées répétées et le retour de la maladie, il est recommandé aux parents de prendre des mesures préventives:

  • Tenue quotidienne dans la salle de nettoyage humide. N'utilisez pas d'aspirateur avec un sac pour collecter la poussière.
  • Ventilez la pièce plusieurs fois par jour.
  • Débarrassez-vous des objets qui accumulent la poussière (peluches, tapis, palais).
  • Retirez les plantes de la pièce, ne vaporisez pas d'assainisseur d'air, n'utilisez pas de parfums ni de déodorants.
  • Remplacez les couettes et les oreillers par des fibres synthétiques non allergènes.
  • Choisissez pour votre bébé des choses gratuites à partir de tissus naturels.
  • Habillez l'enfant en fonction des conditions météorologiques, ne laissez pas trop chauffer ni trop refroidir.
  • Rangez les vêtements, la literie, les livres et autres objets dans des placards fermés.
  • Repassez et lavez les vêtements du bébé après les avoir lavés avec un otparivatel.
  • Ne laissez pas la fumée de tabac entrer dans la chambre du bébé.

Le respect de ces recommandations empêchera l’apparition de la maladie ou empêchera son retour.

Dermatite atopique chez les nourrissons

La dermatite atopique est assez fréquente chez les enfants de moins de 5 ans. Pour la première fois, la maladie peut faire son apparition dès les premiers jours après la naissance. L'évolution de la maladie chez les bébés allaités a un caractère légèrement différent de celui des enfants plus âgés. Le traitement des bébés au cours de leur première année de vie nécessite une approche plus douce, sans utilisation de médicaments puissants.

Qu'est ce que c'est

Dans la dermatite atopique, l'inflammation systémique survient en réponse à l'entrée d'un facteur provoquant des allergènes dans l'organisme. Souvent, les bébés atteints de maladies similaires ont une certaine prédisposition génétique. Si un enfant a les deux parents allergiques, il peut présenter des signes d'atopie dans 80 à 90% des cas. Si seul le père ou la mère a des réactions allergiques, la probabilité d'héritage du trait est de 40%.

Causes des nouveau-nés et des nourrissons

Les chercheurs ne sont pas parvenus à un avis unanime sur la cause de la maladie. Ils ont constaté que plusieurs facteurs provoquants pouvaient influencer le développement de la maladie. Il est impossible de prédire comment l'organisme des enfants va réagir à la pénétration de l'un ou l'autre des allergènes. Cela dépend directement de la sensibilité individuelle et des caractéristiques du système immunitaire du bébé.

Plusieurs facteurs peuvent influencer le développement de la maladie:

Prédisposition génétique au développement de la dermatite atopique. Plusieurs gènes polymorphes sont immédiatement considérés comme responsables de l’hypersensibilité à divers agents provoquants. Ils sont responsables du fonctionnement du système immunitaire et de la reconnaissance des substances étrangères par l'organisme. Les proches parents de familles souffrant d'atopie possèdent un ensemble identique de gènes.

Immunité réduite. En règle générale, il peut s'agir d'un déficit immunitaire congénital ou acquis. Dans de telles situations, l'entrée de tout antigène dans le corps en présence d'une prédisposition individuelle peut provoquer une réponse violente.

Maladies chroniques du système digestif. Il est à noter que chez les bébés souffrant de pathologies du tractus gastro-intestinal, le risque de développer une dermatite atopique augmente plusieurs fois. Chez les nouveau-nés, ces pathologies sont souvent congénitales. Une atrésie du cardia ou une perturbation de la structure des organes peut entraîner une perturbation du fonctionnement normal du système digestif. Cette condition entraîne également des modifications de la microflore intestinale et donc une diminution de l’immunité.

Manifestations de dermatite après l'introduction d'aliments complémentaires. Souvent, les premiers problèmes de peau commencent à se produire chez les bébés après l’ajout de nouveaux aliments au régime. L'idiosyncrasie du lait maternel ne se produit pas. En composition, c'est un produit protéique excellent et complet. Le lait maternel est absorbé à 99,8% par le corps de l'enfant. Avec l'introduction de mélanges chez le bébé peut souffrir d'allergies et de dermatite atopique.

Dans des cas plus rares, la poussière de maison ou les acariens domestiques peuvent être un facteur provoquant. Ces micro-organismes minuscules vivent dans des oreillers et de la literie. En été et par temps chaud, leur nombre peut augmenter plusieurs fois. S'appuyant sur la peau délicate du bébé, ils peuvent facilement provoquer une forte réaction allergique et provoquer l'apparition d'une dermatite atopique.

Contact direct avec des produits chimiques. Les produits d'hygiène ou les produits chimiques ménagers sont souvent des facteurs provocants. Les bébés peuvent présenter une dermatite atopique de contact sur leurs vêtements. En règle générale, une telle réaction est due à une réaction allergique aux composants du détergent à lessive. Le port de couches provoque souvent ce type de dermatite.

Invasions parasites. On les trouve chez les bébés plus près de l'année. À l'heure actuelle, les mamans commencent à donner des fruits et des baies frais en complément aux enfants. L'absence de traitement hygiénique peut entraîner une infection de l'enfant par divers vers. S'installant dans les intestins, ils libèrent des toxines dangereuses. Ces substances peuvent être un facteur provoquant l'apparition d'une réaction allergique. Les maladies parasitaires, en tant que source de dermatite atopique, sont assez fréquentes dans la pratique des enfants.

Symptômes principaux

La dermatite atopique peut se manifester de différentes manières. La gravité des signes cliniques dépendra de la gravité de la maladie. Le développement de la maladie peut être divisé en plusieurs étapes:

Stade initial

Au cours de cette période, la maladie se manifeste par l'apparition de diverses taches rouges ou d'hyperémie. Plus souvent avec des formes de contact de la dermatite, ils apparaissent aux points de contact avec les vêtements. Les formes diffuses sont caractérisées par la propagation des taches dans tout le corps. Un grand nombre de rougeurs vives sont observées sur la nuque, les joues, les creux des coudes et sous les genoux.

Maladie aiguë

À ce moment-là, le bébé a l'air très douloureux. De fortes démangeaisons rejoignent les manifestations cutanées. Les enfants commencent à peigner la peau endommagée. Avec une évolution sévère de la maladie, des plaies en larmes commencent à se former. Plusieurs papules ou vésicules à contenu séreux peuvent apparaître sur certaines parties du corps. La peau des zones touchées devient chaude, rouge. Violé l'état général du bébé. Il devient plus léthargique, capricieux. Peut refuser à la poitrine. Les enfants ne dorment pas bien en raison de fortes démangeaisons. La nuit, l'état s'améliore quelque peu.

Période de rémission du processus inflammatoire et début de rémission

À ce stade, tous les symptômes de l'allergie disparaissent et sont remplacés par de nouvelles manifestations cutanées. Au lieu de larmoiement, des croûtes apparaissent. La peau s'épaissit et change d'architecture et de structure.

Avec une longue évolution de la maladie et l'utilisation à long terme de médicaments hormonaux, des zones à peau plus mince peuvent se former. Au lieu de gratter restent, en règle générale, de fines rayures blanches ou rouges.

Le motif de la peau change quelque peu, il devient plus dense et rugueux. Certains bébés ont manifesté une desquamation sur le cuir chevelu. La peau devient plus sèche et nécessite une hydratation constante.

Afin de prescrire correctement le traitement, des diagnostics supplémentaires sont nécessaires. L'élimination du facteur provoquant est une procédure thérapeutique importante dans le traitement de la dermatite atopique. Même en dépit du traitement, sans éliminer les effets de l’allergène, il est souvent impossible d’obtenir une rémission complète.

Diagnostics

Habituellement, la nomination d'examens supplémentaires rend l'allergologue-immunologiste. Si l'enfant présente les premiers signes de la maladie, vous devez absolument le montrer à un spécialiste. La dermatite atopique récemment détectée nécessite des recherches supplémentaires obligatoires.

Test sanguin général

Vous permet d'établir avec précision et rapidement la forme allergique de la maladie, ainsi que de distinguer la dermatite atopique de diverses maladies infectieuses. Une augmentation marquée du taux de leucocytes et d’éosinophiles indique une réaction allergique. Presque toutes les variantes de la dermatite atopique surviennent avec une ESR accélérée.

Au cours de la phase aiguë de la maladie, il peut y avoir une légère augmentation du niveau de lymphocytes. Cela indique l'activation de l'immunité cellulaire et le début d'une réaction allergique. En outre, les indicateurs de leucocytes indiqueront au médecin si l'infection bactérienne secondaire ou les complications de la maladie ont été associées.

Tests d'allergie provocateurs

Ils ne sont pas informatifs chez les bébés de la petite enfance. Les études portant sur les tests de scarification ne sont recommandées que chez les enfants à partir de trois ans. Réaliser de telles études chez les bébés de la petite enfance n’est pas informatif et ne donne pas de résultat précis et fiable. Il est également très difficile d'effectuer techniquement un test de scarification chez un enfant en bas âge. Une alternative à ces études est le test sérologique.

Détermination des anticorps spécifiques

Il est utilisé chez les enfants atteints d'une maladie grave. Habituellement, ces tests sont recommandés par les médecins des enfants plus âgés. Cependant, avec des exacerbations fréquentes de la maladie, lorsque la clarification de l'allergène est requise, des études sérologiques sont également utilisées chez les nourrissons. Le matériau analysé pour l'analyse - le sang veineux. Lors de cette étude en laboratoire, vous pouvez vérifier plusieurs groupes d’allergènes. La période d'analyse est généralement de 3 à 4 jours.

À l'aide d'un tel test, le médecin peut donner les recommandations les plus précises sur les facteurs provoquant les manifestations de la dermatite atopique chez le bébé. En outre, cette étude vous permet d'identifier tous les allergènes croisés. Un inconvénient majeur de cette analyse est son coût élevé. Pour chaque groupe d'allergènes devra payer environ 5000 roubles.

Traitement

Aujourd'hui, pour le traitement de la dermatite atopique, on utilise beaucoup de médicaments différents. Beaucoup d'entre eux sont appliqués localement sur la peau endommagée. Avec l'évolution plus compliquée de la maladie, les médicaments sont prescrits sous forme d'injections ou de comprimés. Le traitement de la dermatite atopique est généralement long. Les médicaments peuvent être prescrits de 10 jours à plusieurs mois.

Traitement local

À ces fins, utilisez diverses pommades, crèmes ou suspensions ayant une action anti-inflammatoire. Pour les peaux sèches, la préférence est donnée aux crèmes ou pommades grasses. De telles formes de dosage pénètrent parfaitement dans toutes les couches de la peau et peuvent efficacement éliminer l'inflammation.

Parmi les moyens les plus fréquemment utilisés - anti-inflammatoire. Ceux-ci incluent: "Bepanten", pommade au zinc, "Elidel", "Emolium", ainsi que beaucoup d'autres. Ces médicaments aident non seulement à éliminer l'inflammation, mais ont également un effet positif sur la peau. Par exemple, la pommade au zinc a un effet desséchant. Il peut être appliqué sur les dégâts en larmes.

L'utilisation de pommades hormonales aide à guérir rapidement les exacerbations de maladies. La base de ces médicaments contient généralement de la prednisone ou de la béclaméthasone. Vous ne devriez pas avoir peur des actions systémiques secondaires de tels médicaments! Le contenu de la forme d'hormones existante est minime. Ils ne pourront pas déclencher un effet systémique prononcé.

Il est préférable d'utiliser des pommades hormonales uniquement après avoir consulté un pédiatre, car certaines contre-indications sont liées à l'utilisation de plusieurs médicaments.

Usage systémique de drogue

Les médicaments sur ordonnance pour le traitement de la dermatite atopique chez les nourrissons sont mis en œuvre en tenant compte des symptômes indésirables de la maladie. En règle générale, le traitement est effectué dans un complexe avec l'utilisation de différents groupes de médicaments. Pour éliminer les démangeaisons prononcées, on prescrit aux bébés des antihistaminiques. Ceux-ci incluent: "Zyrtec", "Fenistil", "Cetrin" et beaucoup d'autres. Le gluconate de calcium aidera également à réduire les démangeaisons insupportables et à calmer le bébé. L'utilisation de ce médicament ne provoque pas d'effets indésirables et est bien tolérée par le corps de l'enfant.

Dermite atopique chez le nourrisson: traitement, symptômes

Le fléau de notre siècle, ce sont les réactions allergiques, qui ne ménagent même pas les nouveau-nés. Dans le même temps, la part des maladies dans ce groupe représente plus de 50% des dermatites atopiques. Les médecins sont très préoccupés par cette situation. Selon les observations de spécialistes, il y a une vingtaine d'années, la pathologie n'avait été détectée que dans 2 à 6% de la population mondiale et, en 2014, ce chiffre avait triplé. La propagation de la maladie ne s'arrête pas.

Quel genre de maladie perfide?

Auparavant, la science croyait que la dermatite atopique chez les nourrissons se produisait dans le contexte d'une prédisposition héréditaire. Cependant, la médecine moderne considère également que l'environnement contaminé, la présence de composants chimiques dans les aliments et d'autres facteurs sont à l'origine de l'apparition de la maladie. Tout cela dans un complexe affecte négativement le corps des enfants.

La maladie triomphe sur la peau des gens, laissant des manifestations typiques. Il convient de noter que même un parent en parfaite santé et fort peut avoir un bébé avec une prédisposition génétique. Une pathologie se développe au cours des premiers mois de la vie du bébé, mais au début, les éruptions sont à peine perceptibles et ne gênent pas la mère. En l'absence de traitement approprié, la dermatite atopique est localisée chez les nourrissons et affecte de nouvelles régions.

La maladie douloureuse affecte négativement le système nerveux du nouveau-né: les ampoules qui démangent causent une gêne, provoquent des pleurs, perturbent les troubles digestifs. Des forces indépendantes sans l'intervention de soins médicaux ne peuvent éliminer la dermatite atopique chez les nourrissons. Comment éviter un problème similaire, pour éviter les éruptions cutanées? Nous comprendrons plus loin.

Mécanismes de développement

Le tissu épithélial d'un nourrisson chez qui on a diagnostiqué une dermatite atopique perd rapidement de son humidité, provoquant d'importants changements qui perturbent la production de lipides. En outre, le niveau de pH change (milieu acide-base), ce qui provoque une diminution de l'immunoglobuline et conduit à un processus inflammatoire. Souvent, les antigènes fongiques et bactériens se joignent à cela.

À la surface de l'épiderme et près des vaisseaux sanguins du derme, s'accumulent des microbes nocifs qui endommagent la structure des cellules saines et contribuent à la libération d'histamine dans la matrice (espace intercellulaire), ce qui provoque une réaction inflammatoire. La dermatite atopique chez les nourrissons a tendance à se localiser sur les plis, les coudes et les genoux, l’aine, les joues et la tête. L'éruption ne disparaît pas pendant longtemps, laissant des marques sombres et sèches à la surface de la peau.

Facteurs aggravants

La science identifie plusieurs causes de réaction négative sur la peau d'un nourrisson. Connaissant toutes les nuances, vous pouvez rapidement prévenir l'apparition de la maladie ou réduire les exacerbations. La dermatite atopique chez les nourrissons est la suivante:

  • Facteur génétique. Si la mère a cet allergène, il apparaîtra à 50% chez l'enfant. En présence de la maladie chez les deux sexes, le risque de développement augmente de 1,5 fois. L'apparition d'une pathologie chez des parents en parfaite santé (10%) n'est pas exclue.
  • Système digestif non formé. Dans la petite enfance, les organes du tube digestif ne produisent pas encore la quantité d'enzymes nécessaire pour décomposer les aliments, de sorte que certains nutriments sont mal absorbés. Les restes d'aliments non digérés commencent à se décomposer, fermentent, provoquent la formation de gaz. En conséquence, il y a une violation de la "chaise", coliques, éruption cutanée rouge.
  • Infiltration d'allergènes étrangers lorsque le bébé mange du lait maternel. Se produit en raison d'un régime alimentaire incorrect des femmes (chocolat, fruits, légumineuses, lait entier, café, viandes fumées, cornichons). Les médecins disent qu’au cours des six premiers mois de lactation, le menu doit être soigneusement pensé.
  • Manque de soins hygiéniques ou désinfection insuffisante de la pièce. Le contact direct avec la poussière, les poils d'animaux et les champignons provoque une dermatite atopique chez les nourrissons. Komarovsky (pédiatre pédiatre) estime que de mauvaises conditions de vie nuisent à sa santé. Un contact constant avec des substances exogènes, selon le médecin, ne fera qu'aggraver le problème.

Des allergies sont également à l'origine du sevrage précoce, du port de vêtements synthétiques, de changements fréquents de préparations lactées adaptées, d'une violation du calendrier d'alimentation complémentaire, d'une invasion helminthique et de troubles hormonaux. Il est important non seulement de se débarrasser des manifestations externes à l'aide de divers onguents qui produisent un effet temporaire. Si vous ne supprimez pas la maladie de l'intérieur, les éruptions cutanées et les boutons se forment à nouveau.

Signes cliniques

Les pédiatres, les dermatologues et les pneumologues disent d'une seule voix que plus tôt se manifestent les manifestations et le traitement rationnel, la probabilité d'une issue positive est élevée: l'élimination de l'épidémie. Les signes caractéristiques apparaissent généralement après l'âge de trois mois: des taches rouges et squameuses sont visibles sur les joues et la région fessière. Par la suite, ils apparaissent sur la tête et se recouvrent d'une croûte.

L'éruption s'étend aux plis du coude et du genou, caractérisée par un gonflement, une sécheresse, des démangeaisons intenses. En l'absence de traitement, des bulles apparaissent au lieu de taches, ce qui provoque une érosion pleurante. De plus, des désordres intestinaux, des désordres nerveux et respiratoires de la dermatite atopique chez les nourrissons peuvent causer.

Les symptômes doivent alerter la mère et contacter le centre médical. Il est très important de suivre un traitement complet avant l'âge de six ans, sinon les prévisions seraient défavorables. À mesure qu'ils mûrissent, le tableau clinique sera encore plus déprimant, d'autres s'ajouteront aux allergènes existants.

Mesures de diagnostic

Il faut comprendre que la dermatite atopique est une maladie complexe (chez les nourrissons). Le traitement peut être prescrit à la fois par un pédiatre et un allergologue immunologue. Après inspection visuelle des lésions, une étude est réalisée et les analyses nécessaires sont effectuées:

-tests de provocation pour les allergènes alimentaires, ménagers, de médicaments;

-Échographie de la région péritonéale.

Identifier la véritable cause est une tâche difficile et fastidieuse. L'utilisation d'antihistaminiques sans préciser le diagnostic est inacceptable et dangereuse pour la vie du bébé. Pour éliminer l’allergène avec des médicaments seulement, il est nécessaire de suivre un certain régime, d’éliminer le contact avec des sources négatives, de renforcer les défenses de l’enfant.

Traitement d'élimination

Le traitement repose principalement sur le régime alimentaire équilibré de la mère. Une attention particulière devrait être accordée à la base alimentaire. Complètement exclu du régime frit, farine, plats gras et sucrés. Interdit l'utilisation de légumes et de fruits rouges, ainsi que de noix, de produits laitiers et d'épices. Si l'enfant est nourri artificiellement, privilégiez les mélanges contenant tout l'hydrolyse de protéines.

Ne vous précipitez pas vers le leurre, car ces enfants ont un système enzymatique non développé. Il est conseillé de consulter un pédiatre quand et combien de nourriture donner, s’il est diagnostiqué avec une dermatite atopique. Chez les nourrissons (l'alimentation de la mère peut être progressivement élargie), dans le contexte actuel de cette maladie, affaiblit le système immunitaire, l'appétit disparaît et des douleurs à l'abdomen apparaissent. Pour éliminer ces symptômes, il est important de suivre scrupuleusement l'ensemble des mesures thérapeutiques prescrites.

Réception des médicaments

Pour éliminer les manifestations externes (sécheresse, desquamation, érosion suintante, démangeaisons), divers onguents à base de papavérine, de dexapanthénol, de naphtalane, de zinc sont prescrits. Le traitement implique l’utilisation de pansements antiseptiques, antibactériens et anti-inflammatoires, l’utilisation d’émulsions et de masques - sous forme sévère. Selon le témoignage d'un spécialiste, le gel Fenistil est prescrit.

La dermatite atopique chez les nourrissons, dont le traitement a lieu sous la stricte surveillance d'un médecin, n'est pas complète sans l'utilisation d'antihistaminiques, des stéroïdes. Parfois, des agents de la première génération contenant des hormones sont connectés. L'utilisation de poudres antibactériennes locales a été prouvée. Avec un parcours compliqué, la mère et le bébé sont hospitalisés.

Traitement auxiliaire: physiothérapie et phytothérapie

Parallèlement aux méthodes médicamenteuses, la médecine traditionnelle est activement utilisée et des procédures de physiothérapie sont pratiquées pour éliminer les symptômes, améliorer l'état général et raccourcir la période d'utilisation des composants stéroïdiens. La dermatite atopique chez les nourrissons peut être traitée à l'aide de la thérapie au laser, du rayonnement EHF, de la phonophorèse. Pour soulager les démangeaisons, minimiser l'éruption aidera les bains en fonction des composants de la plante: camomille, écorce de chêne, succession.

Dermite atopique chez le nourrisson: comment aider votre bébé - Principes de soin

La procédure d'hygiène de base consiste à laver l'enfant tous les jours sans utiliser d'éponge ni d'agents alcalins qui sèchent l'épiderme. Au lieu de savon, les médecins vous conseillent d'acheter des gels hypoallergéniques spéciaux qui aident à préserver la couche lipidique et à soulager l'inflammation. Après le bain, vous ne pouvez plus essuyer le bébé malade, mais épongez légèrement les gouttelettes d’eau et appliquez une crème régénérante prescrite par un spécialiste.

La dermatite atopique chez les nourrissons nécessite des soins particuliers. Komarovsky recommande de maintenir la peau dans une humidité constante, éviter son dessèchement. Contrôler le niveau d'humidité dans la pièce, nettoyage quotidien. Portez des vêtements naturels et respirants sur le bébé.

Comment aider bébé souffrant de dermatite atopique?

Pour chaque mère, le plus précieux est la santé de son bébé. Malheureusement, beaucoup de parents doivent faire face à des problèmes très tôt dans la croissance et le développement de l'enfant. La dermatite atopique est l'une des maladies qui se manifestent très tôt et causent beaucoup de problèmes pour les mères et les bébés.

Qu'est-ce que la dermatite atopique?

La pathologie est la manifestation la plus fréquente de la réaction d’hypersensibilité du corps de l’enfant aux allergènes qui l’entourent. La part de la dermatite atopique représente environ 80% de tous les cas de réactions allergiques chez les bébés. Habituellement, la maladie se manifeste chez les plus jeunes enfants - au cours de la première année de vie, elle survient de manière chronique, avec des exacerbations et des rémissions périodiques. Dans la plupart des cas, les manifestations cutanées de la maladie disparaissent au bout de 4 à 5 ans, mais elles peuvent persister jusqu'à l'adolescence et même jusqu'à l'âge adulte. Très souvent, à commencer par des lésions cutanées, l'atopie se manifeste par l'ajout de maladies allergiques: rhinite, conjonctivite, urticaire, asthme bronchique. Les bébés ont souvent une infection bactérienne ou fongique.

Dermatite atopique - une maladie d'origine génétique qui se manifeste par des éruptions cutanées caractéristiques. Le fondement de la maladie est la réponse fausse et perverse du système immunitaire aux stimuli internes et externes.

Le nom de la maladie a de nombreux synonymes - diathèse exsudative, eczéma atopique, eczéma endogène, neurodermatite, prurit Bénier, prurigo diathèse.

Bien que la maladie soit classée comme allergique, l'atopie et l'allergie restent des concepts différents. Une réaction allergique chez une personne se produit sur une petite dose du même allergène (ou plusieurs), et cette condition est pour la vie. La réponse atopique se développe pour de nombreux allergènes et, avec l'âge, cette «plage» peut changer ou disparaître complètement. La réponse immunitaire change également en fonction de la quantité d'allergène (une petite dose peut ne pas provoquer du tout de développement de l'atopie).

La génétique joue un rôle de premier plan dans l'apparition de l'atopie. Par exemple, si les deux parents souffrent de maladies allergiques, le risque d'eczéma atopique chez le bébé est très élevé et s'élève à 85%. Si quelqu'un est l'un des parents, la probabilité de développer la maladie est de 50 à 50.

La pathologie se manifeste par la sécheresse, des rougeurs et des éruptions cutanées sur la peau du bébé, généralement à certains endroits. Au fil du temps, de l’eczéma humide se forme dans ces endroits, provoquant de fortes démangeaisons et une forte anxiété chez l’enfant. En règle générale, les premières manifestations de la dermatite atopique (de 0 à 3 ans) du nourrisson font leurs débuts à l'âge de deux mois. L'enfant commence à ressentir de fortes démangeaisons à 3 mois.

Classification

Dans le développement de la maladie, il y a des étapes:

  • manifestations initiales;
  • changements prononcés;
  • rémission;
  • récupération clinique.

Chez les enfants de moins d'un an, les foyers d'eczéma atopique se localisent en général sur le visage (joues, menton, front) et sur la tête dans la partie velue. Les enfants plus âgés (à partir de 2 ans) affectent généralement les côtés extérieurs des membres, les zones des bras et des jambes, et à ces endroits, il peut y avoir une éruption cutanée chez les nouveau-nés et les nourrissons.

Selon le degré de prévalence, la maladie peut être:

  • limité (foyers d'un côté du corps);
  • dissimulé ou étendu (foyers d'eczéma dans deux zones ou plus);
  • diffuse (touche presque toute la surface de la peau).

Le cours de la maladie peut être:

La pathologie peut se présenter sous trois formes:

  • eczémateux (exsudatif);
  • érythémateux-squameux;
  • lichénoïde.

Chez les plus jeunes enfants de 2 à 3 mois, la maladie se manifeste sous une forme érythémateuse-squameuse: la peau est hyperémique, squameuse, il existe de nombreuses petites papules (nodules). L'éruption s'accompagne de fortes démangeaisons et est localisée au creux des coudes et des genoux, des joues, du cou et des mains.

La forme eczémateuse se développe à l'âge de six mois et se manifeste par une hyperémie, un pelage lamellaire, une éruption cutanée sous forme de papules (nodules) et de vésicules (petites bulles) qui éclatent se recouvrent de croûtes dont la surface peut saigner sous la surface. Les zones touchées sont d'abord les joues, puis les mains, les coudes et les plis poplités.

La forme lichénoïde est diagnostiquée à un âge plus avancé - chez les adolescents et les adultes.

Causes et facteurs provoquants chez les nourrissons

La cause des lésions atopiques est la réponse immunitaire à l’introduction d’allergènes, due à la génétique de l’enfant.

Facteurs déclenchant le développement de la maladie:

  • Mauvaises conditions environnementales (pollution de l'air, eau, utilisation de produits contenant des OGM, additifs alimentaires).
  • Pathologie de la grossesse, mauvaise nutrition de la future mère, ses mauvaises habitudes.
  • Transfert précoce du nourrisson à une alimentation artificielle, en particulier des mélanges de faible qualité. En plus de la qualité du mélange joue un rôle de méthode d'alimentation. L'alimentation au biberon aide à suralimenter le bébé, car il est beaucoup plus facile et rapide d'absorber le mélange à travers le mamelon que de téter le sein. C’est la suralimentation (surdosage de la protéine, et non de la protéine contenue dans les mélanges et le lait) qui provoque le développement de l’eczéma atopique. Le système enzymatique du bébé est incapable de faire face à une grande quantité de nourriture, les protéines "extra" deviennent des toxines.
  • Les maladies infectieuses et virales fréquentes contribuent à la sensibilisation du corps.
  • L'utilisation inappropriée d'immunomodulateurs, qui peut entraîner des modifications de la réponse immunitaire normale du corps de l'enfant.
  • Manque de nutriments, vitamines, oligo-éléments dans le régime de la mère, si le bébé est nourri au sein - il y a un état de déficit.
  • Le développement incomplet du tractus gastro-intestinal (tube digestif) du nourrisson ou des états pathologiques (dysbactériose, manque d'enzymes, maladies du pancréas, du foie) contribuent au fait que les composants protéiques des aliments ne peuvent pas être absorbés, mais ne sont pas éliminés de l'organisme et ne se transforment en agents allergiques.
  • Les maladies des vers causent des dommages aux organes digestifs et une intoxication, ce qui provoque une sorte de réponse immunitaire sous forme d'atopie.
    Excès de sel et de sucre dans le régime alimentaire de la mère, si le bébé allaite, ou dans les aliments pour bébés, lorsque le bébé tète déjà. Le sucre et le sel provoquent des processus de fermentation dans l'intestin et perturbent le processus d'absorption normale des protéines. Le sel améliore également l'absorption des allergènes.

La structure de la peau de bébé est un facteur très important. L'épiderme des bébés est très fin, il est facile à exfolier, mais en même temps, il remplit sa fonction - éliminer les substances nocives du corps en transpirant. La fonction thermorégulatrice chez les jeunes enfants est toujours réduite, les bébés surchauffent facilement s’ils sont trop emballés. Si les soins pour l'enfant sont insuffisants, il transpire souvent, la peau est polluée, les couches sont rarement changées, les vêtements sont cousus avec un tissu non naturel de qualité médiocre, le bébé est dans une pièce chaude où l'air est sec, la couche lipidique de sa peau est détruite, la peau devient trop sèche et extrêmement vulnérable. Ceci conduit au fait que le bébé est exposé à une exposition externe à des toxines, des allergènes, des composés chimiques, des bactéries, des champignons, etc. Lors de toute contamination ou exposition à des allergènes, une atopie apparaît sur la peau. Par ailleurs, si la peau de l’enfant est constamment recouverte d’une épaisse couche d’huile ou de crème pour bébé et que l’enfant transpire, sa fonction respiratoire excrétrice est perturbée et un eczéma atopique apparaît.

La réponse immunitaire du corps de l’enfant est provoquée par des agents étrangers, qui peuvent être:

  • Les biostructures endogènes (internes) sont parfois perçues comme étrangères par les cellules immunitaires et une réaction se produit lors du développement ultérieur d'une maladie auto-immune;
  • allergènes exogènes (externes):
    • bactéries biologiques (staphylocoques, streptocoques), virus, champignons (moisissures), helminthes, vaccins;
    • des médicaments;
    • produits alimentaires contenant des protéines ou contenant des haptènes (molécules qui acquièrent les propriétés d’un allergène lorsqu’elles sont liées à une protéine porteuse);
    • vêtements de ménage, produits de soins, produits chimiques ménagers, poussières;
    • pollen naturel des plantes à fleurs, poils d 'animaux, piqûres d' insectes;
    • composés industriels - chimiques, solvants, essence, peintures, vernis;
    • physique - température élevée ou basse, air sec, rayonnement solaire, vent

L'allergène peut pénétrer dans le corps des enfants avec de la nourriture, par les voies respiratoires, la peau, à l'aide d'injections de drogues. Chez les nourrissons jusqu'à un an, les allergies alimentaires prévalent.

Vidéo - Le docteur Komarovsky à propos de la dermatite atopique

Les allergènes les plus courants sont les produits suivants:

  • protéines de lait de vache;
  • œufs de poule;
  • poisson et fruits de mer;
  • les légumineuses;
  • farine de blé;
  • fruits et baies:
    • agrumes, raisins, raisins de Corinthe, pêches, abricots, framboises, fraises;
  • les légumes:
    • tomates, carottes, pommes de terre, betteraves;
  • miel, propolis;
  • les noix;
  • pâtisseries, chocolat, bonbons;
  • viande:
    • canard, porc, poulet;
  • des épices, de grandes quantités de sel et de sucre;
  • médicament:
    • antibiotiques des groupes tétracycline et pénicilline, aspirine.

Vidéo - Docteur sur la dermatite atopique

Symptômes de la maladie

La forme infantile se manifeste par une inflammation aiguë de la peau: gonflement, rougeur, apparition de nodules et de petites bulles qui se déchirent et deviennent humides, érosion, formation de croûtes et desquamation se forment. Les premières manifestations de l'eczéma atopique sont le gneiss (écailles ressemblant à la séborrhée, dans la zone de la grande fontanelle, des sourcils et derrière les oreillettes), l'escarre du lait est l'érythème (rougeur sévère causée par l'expansion des petits vaisseaux) avec des croûtes jaune foncé. Une éruption cutanée sur la peau accompagne une sensation de brûlure, de fortes démangeaisons, l'enfant gratte les zones touchées, de ce fait une infection peut survenir et une pyodermite se développer.

Avec un traitement approprié, la guérison de l'eczéma se produit, la clarification des foyers érythémateux, la pigmentation peuvent rester. La période d'exacerbation est remplacée par la rémission, qui peut durer longtemps - pendant des mois.

Diagnostic et diagnostic différentiel

Le diagnostic est posé par un dermatologue pédiatrique et un allergologue. Les médecins examinent l'enfant, évaluent l'état de la peau, collectent l'anamnèse (enquête auprès des parents) et des tests de laboratoire.

Les experts doivent préciser s’il existe des maladies allergiques héréditaires dans la famille, quand et avec quels symptômes la maladie s’est manifestée pour la première fois, comment elle se déroule (avec exacerbations et rémissions), la dépendance de l’enfant vis-à-vis des conditions climatiques, les conditions de vie, la présence d’animaux domestiques, les particularités de l’alimentation de la mère (en particulier). l’allaitement) et le bébé (quels mélanges sont donnés, quand et quel type de suppléments ont été administrés), comment les soins de santé de la peau du bébé sont effectués.

Méthodes de diagnostic en laboratoire:

  • Un test sanguin pour Ig E (immunoglobuline E) détermine son niveau élevé (plus les symptômes de l'eczéma sont prononcés, plus le taux d'Ig E est élevé).
  • Un test sanguin clinique montre une légère augmentation des leucocytes, un taux élevé d'éosinophiles, une ESR accélérée. Ces indicateurs suggèrent un processus inflammatoire et allergique dans le corps.
  • L'immunogramme montre un changement dans les indicateurs des principaux liens du système immunitaire.

Les autres tests sont nécessaires pour déterminer l’état général du corps de l’enfant et déterminer les causes possibles de la maladie:

  • test sanguin biochimique pour évaluer la fonctionnalité des reins et du foie;
  • analyse clinique de l'urine pour déterminer l'état des reins;
  • analyse des matières fécales sur les œufs de vers et un coprogramme pour la détection des helminthes et de la dysbiose.

La maladie doit être différenciée par de telles pathologies: rose lichen, dermatite séborrhéique, gale, eczéma microbien, psoriasis.

Traitement

Le traitement de la maladie devrait être complet. Il est nécessaire d'éliminer complètement les allergènes qui causent l'atopie (de la nourriture et de la vie). La thérapie comprend un traitement local de la peau avec des médicaments, des soins spéciaux pour la peau du bébé, ainsi que des médicaments systémiques.

Des médicaments

Appliquez différentes formes d'agents externes, en fonction de l'évolution clinique de la maladie:

  • en cas d'utilisation aiguë de moyens desséchants - solutions, pâtes, aérosols, lotions; les gels, les lotions et les émulsions sont des formes pratiques pour traiter la peau du cuir chevelu;
  • onguents et crèmes gras sont utilisés pour l'évolution subaiguë et chronique de la maladie.

Les pâtes anti-inflammatoires, les onguents et les locuteurs doivent être appliqués sur les zones touchées:

  • préparations de zinc (pâte de zinc-salicylate, Zinocap);
  • crème Elidel (à partir de 3 mois);
  • Skin-Cap (crème, shampoing, aérosol);
  • Panthénol, Bepanten, Dermopanten;
  • solution de tanin.

Avant d'appliquer des crèmes et des pommades, il est souhaitable de traiter l'érosion avec des agents antiseptiques:

  • Fucorcine;
  • solution aqueuse de bleu de méthylène;
  • Chlorhexidine.

Pendant la période d'exacerbation, il est impossible de se passer des agents externes hormonaux (hormones topiques). Ils commencent généralement par des médicaments des 1 re et 2 e classes (les plus faibles): pommade à l’hydrocortisone, lokoïde, afloderme, si l’effet recherché n’est pas observé, passez aux médicaments plus puissants de la 3 e classe: Advantan. Ces remèdes soulagent l'inflammation, les démangeaisons. Dans les cas graves, les corticostéroïdes systémiques sont utilisés sous la surveillance d'un médecin.

Si une infection secondaire s'est jointe, ajoutez au traitement:

  • agents antibactériens à usage externe ou agents combinés (antibiotique et antifongique, hormone):
    • Sibikort, Pimafukort, Triderm, Celestoderm;
  • pour le traitement de l'infection fongique:
    • Clotrimazole, Exifin, Ifenek;
  • herpétique:
    • Acyclovir, Gerpevir.

Prescrire des antihistaminiques externes: gel Fenistil, Psilo-Balsam. En cas d'eczéma atopique grave et de grande zone lésée, les antihistaminiques sont prescrits à l'intérieur:

  • Fenistil en gouttes (à partir de 1 mois);
  • Cétirizine, Zyrtec (à partir de 6 mois sous contrôle médical);
  • Suprastin (injections).

Le gluconate de calcium est montré, car une carence en calcium provoque le développement de réactions allergiques. Le Polysorb, l'Enterosgel, le Sorbogel, le Smektu et les vitamines du groupe B sont utilisés pour éliminer les toxines des intestins.Il ne faut pas permettre la constipation chez le bébé, les préparations à base de lactulose sont prescrites pour la défécation (Dufalac, Normase). Si la mère allaite est constipée, ce facteur doit également être éliminé, car il contribue au développement de l'atopie chez le bébé. Maman peut conseiller Lactulose, bougies à la glycérine, l'utilisation d'une quantité suffisante de produits laitiers frais.

Galerie de photos - Préparations pour le traitement de la dermatite atopique

Recommandations générales

Il est nécessaire d’éliminer les facteurs susceptibles de contribuer à l’infection des peignes: couper les ongles de bébé, porter des sous-vêtements à manches câblées pour la nuit, nettoyer la peau avec du savon neutre pour bébé, appliquer des produits cosmétiques hypoallergéniques adoucissants pour les enfants.

Un point très important dans le traitement de la dermatite atopique est l’élimination du contact de la peau du bébé avec les facteurs contribuant au développement de la maladie. Pour cela, vous avez besoin de:

  • faites bouillir l'eau de bain ou mettez un filtre dans l'eau (le chlore est un allergène puissant);
  • utiliser des poudres spéciales pour enfants; faire le dernier rinçage dans de l'eau bouillie ou filtrée;
  • Tous les vêtements pour enfants en contact avec la peau du bébé doivent être exempts de colorants (blancs) et de coton ou de lin 100% naturels;
  • Utilisez du savon et du shampoing uniquement pour les enfants, ne pas appliquer plus d'une fois par semaine afin de ne pas détruire la couche lipidique protectrice sur la peau;
  • après le bain obligatoire quotidien, n'essuyez pas mais mouillez la peau de l'enfant et appliquez immédiatement une crème hydratante ou une lotion (sur toute la peau, pas seulement l'éruption cutanée), par exemple la lotion Exipal;
  • utiliser des jouets de qualité de fabricants réputés;
  • laver les jouets tous les jours avec une solution à 2% de soude.

De plus, il est nécessaire de s’assurer que l’air de la pièce était humide et frais. La peau atteinte de dermatite atopique doit être humidifiée avec des moyens spéciaux. Elles sont utilisées sous forme de crèmes, de lotions, de savon, de gels quotidiens pour les soins hygiéniques: Mustella, Atoderm, Oylatum, Topikrem, Bioderma Atoderm, A-Derma, Dardia.

L'utilisation d'émollients (hydratants) devrait être permanente. Nous devons nous rappeler que les lotions et les émulsions ont un effet moins hydratant que les crèmes et les onguents. Les moyens sont appliqués quotidiennement, si nécessaire - deux fois par jour, après le bain - nécessairement.

Le régime de la mère qui allaite

La nutrition de la mère qui allaite l'enfant doit être hypoallergénique pendant toute la période d'allaitement du nourrisson. Les bouillons de poisson et de viande frits, salés, gras, épicés et riches, les conserves, les aliments fumés, les produits pouvant contenir des allergènes (agrumes, haricots, café, fruits de mer, noix, chocolat, miel), ainsi que les conservateurs et les colorants sont exclus.

Les bouillies sont recommandées - orge, maïs, orge, plats à base de légumes (pommes de terre, courgettes, chou), fruits - pommes et poires, viande - boeuf, craquelins, produits à base de lait fermenté.

Le complément du bébé est administré très soigneusement, sous la supervision d'un pédiatre, à chaque nouveau produit avec un intervalle d'au moins 2 semaines et une observation attentive de la réaction de l'enfant. Pendant la période d'exacerbation (nouvelles éruptions cutanées et eczémas en pleurs), vous ne pouvez pas nourrir l'enfant.

Si l’enfant reçoit une alimentation artificielle, il faut préférer les mélanges hypoallergéniques:

  • soja:
    • Frisosa, soja Enfamil, Humana SL, soja Bon, soja Tuteli;
  • à base d'hydrolysat de protéines (avec protéines fractionnées):
    • Frisopep, Nutrilon Pepti TSC, Alimentum, Nutrilak Peptidip SCT, Damil Pepti, Nutramigen, Alfar, Pregestimil Hipp HA (pour une atopie légère);
  • à base de lait de chèvre:
    • Nounou;
  • à base d'acides aminés:
    • Neocate LCP, Alfar Amino;
  • lait fermenté:
    • Gallia Lactofidus, Hipp avec bactéries lactiques, lait aigre Agusha, lait aigre Nan.

Le mélange est sélectionné par l'enfant individuellement par un pédiatre. Les enfants atteints d'atopie sont recommandés bouillie hypoallergénique à base de riz, de sarrasin, la production de maïs de Humana, Heinz, Remedia.

Physiothérapie

Les traitements de physiothérapie visent à soulager l’inflammation et à stimuler les processus de régénération. Pour le traitement de la dermatite atopique, en particulier des formes sévères, il est conseillé d’utiliser la thérapie PUVA, l’irradiation UVA (photothérapie), l’oxygénothérapie (traitement à l’air avec une pression d’oxygène accrue), la climatothérapie.

Remèdes populaires

Le traitement à base de plantes pour la dermatite atopique doit être utilisé avec prudence, car toute plante peut provoquer une réaction allergique chez l’enfant ou des conséquences indésirables sous la forme d’une peau encore plus sèche. Par exemple, un extrait de camomille ne peut être utilisé que sous forme de lotions sur l'eczéma humide, et non pour les bains, car cette plante a des propriétés desséchantes.

Les pédiatres recommandent souvent de laver le bébé avec du bouillon de feuilles de laurier ou d'avoine ajouté au bain. Les feuilles de laurier (10 grandes feuilles) doivent être versées avec un litre d'eau, cuites au bain-marie pendant 10 minutes, puis ajoutées au bain avec de l'eau de bain.

Vous pouvez utiliser cet outil pour essuyer la peau affectée. Quelques feuilles (6-8) versez un verre d’eau bouillante, insistez 2 heures. L'infusion résultante prendre 2 cuillères à soupe et ajouter 1 cuillère à soupe de glycérine, faire bouillir dans un bain-marie pendant 5 minutes. Lubrifier les zones touchées (dans la période subaiguë) deux fois par jour.

La médecine traditionnelle conseille d'utiliser du savon à base de goudron pour le traitement de l'atopie. Les mères de bébés atteints de dermatite atopique qui ont risqué d’utiliser cet agent de bain notent son efficacité. Cependant, nous devons nous rappeler qu'il est impossible d'appliquer des fonds avec du goudron de bouleau dans l'infection secondaire de la peau, lors de l'exacerbation du processus pathologique.

Atténuez les symptômes des bains de dermatite avec une infusion de boutons de bouleau (1 cuillère à soupe par tasse d'eau bouillante) ou une tisane à base de racines de bardane, de millefeuille et de violette (2 cuillères à soupe par 500 ml d'eau).

Décidant d’essayer l’une des méthodes de la médecine traditionnelle, vous devez d’abord consulter un pédiatre ou un dermatologue pour son innocuité et sa faisabilité.

Complications et conséquences de la pathologie

Les manifestations de la maladie avec le temps peuvent diminuer ou disparaître complètement. Si la dermatite ne disparaît pas au bout de 4 à 5 ans, ses symptômes se reproduiront tout au long de la vie. Le pronostic défavorable de la maladie est dans le cas d'un début très précoce (jusqu'à 2 mois), une évolution clinique sévère, une combinaison avec une autre maladie allergique.

La complication de la dermatite atopique est une infection secondaire - bactérienne, fongique, virale.

Contre-indications

La maladie impose certaines restrictions au mode de vie de la mère et du bébé:

  • Les produits de bain alcalins ne doivent pas être utilisés, l'eau doit être trop chaude;
  • nécessité de protéger l'enfant des rayons directs du soleil;
  • il est impossible de laver et laver souvent l'enfant, il est préférable d'utiliser des lingettes pour bébé;
  • Les croûtes formées pendant la période d'exacerbation ne peuvent être ni pelées ni imbibées.

Prévention

Les mesures préventives primaires consistent à observer un mode de vie sain et une nutrition adéquate de la future mère, ainsi que pendant la période d'allaitement.

Les mesures secondaires doivent viser à prévenir les exacerbations: régime amaigrissant, élimination des facteurs provocants, soin quotidien adéquat de la peau du bébé suffisamment hydratée, traitement des maladies du système digestif, maintien de conditions optimales dans la maison (pureté, humidité, air frais).

Vidéo - Expérience dans le traitement de la dermatite atopique chez les nourrissons

Avis sur le traitement de la dermatite atopique chez les enfants

Je pense que je sais tout sur AD. Nourrissez seulement Nenny avec du lait de chèvre! Nous avons 1,5 ans et nous continuons à manger des aliments contenant des protéines de vache. Nous ne mangeons que de la viande de dinde. Ils souffraient également de carence en lactose, ce qui n'était que... Nous avons diagnostiqué à tort notre enfant et nous-mêmes. Il n'y avait pas de lieu de vie sur le corps, tout coulait! Il était impossible de regarder l'enfant sans larmes... Le mélange de Nenny, l'humidificateur d'air dans la chambre, les émollients - des gels hydratants de type Bioderma aidaient.

Sept couleurs

http://www.woman.ru/kids/infant/thread/4640063/

Excellent conseil de jeu pour les joues rouges: constamment (plus de 3 fois par jour, surtout avant les repas) pour hydrater la peau. De plus, humidifiez d'abord la croûte sur la peau à l'aide d'un coton-tige imbibé d'eau Evian, puis appliquez immédiatement une crème hydratante sur le dessus. J'ai lu ceci sur le site d'un professeur français de dermatologie pédiatrique.

Katerina

https://www.babyblog.ru/user/ropotamo/1558

La dermatite atopique est la pire chez un bébé dès le premier mois. La poitrine a été retirée au bout de 4,5 mois sur l’avis d’un néonatologiste et a utilisé un mélange de Frisopep AU! Le prix pour un pot, qui est consommé pendant 3 jours, 978r était très cher, mais la peau était entièrement nettoyée et ne mangeait que ce mélange, qui avait un goût amer pendant 2 mois! Ensuite, ils ont commencé à réfléchir à des alternatives. Essayé juste Frisopep, moins cher, mais c'était dégoutant et le bébé le crachait. Ensuite, elle a essayé le nutrilon sans lactose, saupoudré dessus. Et de l’alternative, nous avons laissé Frisos dans le pot 465r. Eh bien, je peux dire que c'est beaucoup plus savoureux que frisopep) ce n'est pas amer! sa couleur est jaunâtre. Parfois, il est problématique de remuer, des grumeaux se forment, mais le bébé s'est approché! Ni un ventre, ni une allergie ne dérangent! Et surtout le prix! Alors que la meilleure alternative pour les allergies ne trouvera pas. Je nourris le mélange 4–5 fois par jour + 2 fois le porridge et les courgettes ((je ne peux pas entrer autre chose dans le menu, même à 9 mois. C'est terrible. L'allergie n'a pas complètement traversé aucun des mélanges. L'anneau rouge autour du cou et des rides sur les bras et les jambes, des plis sur les bras et les genoux, mais c’est le meilleur que l’on puisse obtenir.

dreadinka

http://irecommend.ru/content/atopicheskii-dermatituzhasy-i-prochee-i-smes-frisosoi

À propos de Neocate, je peux dire ce qui suit: nous avons utilisé ce mélange pendant 3 semaines à titre de traitement et afin de confirmer notre allergie aux protéines de lait de vache / chèvre. Les résultats sont devenus visibles assez rapidement. Avant le début de la négociation, ils ont essayé d'améliorer le mélange hydrolysé de Frisopep. Si sur le Frisopepe d'un enfant, seules les bras et les jambes étaient débarrassés des éruptions cutanées et des rougeurs, des éruptions cutanées se sont produites sur Neocay - sur les joues et le cou. Ce qui est tout à fait logique, la protéine de lait dans ce mélange est divisée même «plus finement» en acides aminés. Réponse immunitaire ci-dessous. Après avoir arrêté les exacerbations, nous sommes passés à Pepticate, un mélange hydrolysé. Puis, à partir de 4 mois, le bébé a commencé à recevoir progressivement des aliments complémentaires, remplaçant son alimentation par un mélange de céréales, de purées de légumes, de viande, de fruits et de fromage cottage.

Jane-vous

http://otzovik.com/review_1445207.html

Elle s'est tournée vers une clinique payante, où le médecin a examiné l'enfant pendant longtemps et lui a demandé quoi et comment. Le traitement a été prescrit: série Emolium pour le bain, Advantan avec crème pour bébé 1: 4. Déjà dans la matinée après le traitement, un résultat positif a été constaté. Le pédiatre a complété le traitement par un nettoyage intestinal de diverses préparations de bifidus. J'ai également utilisé la médecine traditionnelle: la baignade avec de l'amidon alternait avec la farine d'avoine dans le bouillon. Maintenant nous avons deux ans, nous mangeons tout en fonction de l'âge! Mais je ne donne toujours pas de bonbon, sauf pour les biscuits. Et les baies, les fruits exotiques sont complètement exclus.

alenkash112

http://citykey.net/review/kogda-dvoeshniki-vrachi-s-krasnymi-diplomami

Mon fils a reçu un tel diagnostic à l'âge de 6 mois, elle allaitait au sein et elle-même suivait donc un régime. Soit des soupes maigres sur le deuxième bouillon de bœuf, du pain de seigle, du thé non sucré sans lait. J'ai exclu les légumes de couleur rouge et orange, et ainsi de suite... J'ai lavé le sol deux fois par jour, nettoyé les tapis, les oreillers et les couvertures du sintépon, etc. Ainsi, je peux dire qu'avec l'âge, le régime immunitaire et le sport se renforcent la condition s'améliore. J'espère qu'un jour mon enfant mangera des oranges et des chocolats, c'est ce que vous voulez!

Alyona

http://www.woman.ru/kids/healthy/thread/3950695/

Pour débarrasser l'enfant de la dermatite atopique, les parents doivent faire preuve de patience. Certains médicaments ne suffisent pas, il faut une approche intégrée, des mesures préventives quotidiennes, des soins constants. La santé d'un enfant vaut certainement les coûts matériels, le gaspillage de forces et les inconvénients temporaires. La récompense sera un sourire, une peau nette et le bien-être de bébé.